Une étape sur la Voie Régordane (GR700)

10625138 10203644302201826 6807120191022286884 n

 

 La regordane

Banniere

 

L'histoire du chemin....

 

Entre Méditerranée et Massif Central, la Régordane est une voie millénaire de pèlerinage et d'échange. Son nom,

dont l'origine reste mystérieuse, est associé depuis 1995 au concept de Tolérance fondé sur la diversité culturelleet parrainé par l'U.N.E.S.C.O. Ponctuée de sites sacrés, elle est riche d'un patrimoine historique et naturelexceptionnel. Venez la parcourir à vélo, en voiture ou en train ou la découvrir à l'occasion d'une randonnée pédestre accompagné ou non d'un âne.

A partir de Chamborigaud et son célèbre viaduc, nous entrons dans les communes minières de La Vernarède et Portes… Le voyageur attentif découvrira les systèmes mis en place pour transporter le charbon…Ligne de chemin de fer de La Vernarède qui succède aux plans inclinés de La Tavernole et de La Canebière… …Portes et son ancienne église Saint Gilles, grand lieu de passage, où viennent « aboutir les grands chemins du Puy et celuy de Saint Flour en Auvergne et de Marvejols… » contrôlés par le château imposant des Budos, puis des Princes de Conty…
Le chemin de la Régordane (GR700) ou chemin de Saint Gilles passe par la Haute-Loire (40km), l'Ardèche, la Lozère (60km) et le Gard (142km). Il traverse le Massif central et les Cévennes sur 242km en passant par Vals-près-le-Puy, Tarreyres, Bizac, Costaros, La Sauvetat,  PradellesLespéron, Cellier-du-Luc, Luc, La Bastide-Puylaurent, le Thort, la Molette, le Rachas, La Garde-Guérin, Villefort, Saint-André-Capcèze, Vielvic, Concoules, Génolhac, Pont-de-Rastel, Chamborigaud, La TavernolePortes (Gard), Le Pradel, le Mas-Dieu, Saint-Martin-de-Valgalgues, Alès, Saint-Hilaire-de-Brethmas, Vézénobres, Ners, [[Boucoiran], [La Calmette]], Nîmes, Garons et Saint-Gilles-du-Gard. Le GR700 ouvert en 2007 ne reproduit pas fidèlement le tracé historique du Chemin de Regordane.Il passe actuellement après Ners par Cruviers-Lascours, Moussac, Saint Chaptes avant de traverser le Gardon à Sainte Anastasie et retouver La Calmette. Le GR 700 ne se confond avec l'itinéraire historique que du Puy à Tarreyres, à la Sauvetat, et Laveyrune à Portes. Il s'écarte de l'itinéraire historique lorsque celui-ci est recouvert par la voierie moderne.
 1908086 10203644299201751 4202359272835166223 n

 

Signification du nom donné au gîte: "Les Rigourdiers".


La voie Régordane : muletiers et pèlerins de passage au Cellier-du-Luc
L’origine de cette importante voie de communication entre le Midi et le Centre de la
France semble être une voie antique utilisée par les Celtes, restaurée par l’empereur
romain Gordianus. Elle serait le tronçon cévenol de l’ancienne route de Paris au bas
Languedoc qui traversait le Massif Central par Clermont-Ferrand, Brioude, Le Puy, 
Pradelles, Lespéron, Luc, La Bastide-Puylaurent, Prévenchères, Alès, Nîmes, Saint
Gilles.
Elle était fréquentée par les ‘Rigourdiers’ et les «Parisiens» du Petit-Paris, centre
muletier du Vivarais situé près de Montselgues (autre route pour relier Alès par les
Vans et Loubaresse). Les muletiers montaient avec le vin de la Basse Ardèche et
redescendaient avec les céréales et les lentilles du plateau.
Au Cellier-du-Luc, l’ancienne métairie d’Arnier servait à l’époque de maison de
contrôle. Il existait alors un péage sur les marchandises. Il y passait de nombreux
pèlerins, ceux qui se rendaient du Puy pour partir ensuite vers St-Jacques-de-
Compostelle et ceux qui venait d’Orléans pour se rendre à la célèbre Abbaye de Saint-
Gilles. Il y a quelques années encore avant l’élargissement de la route, on pouvait 
voir sur plusieurs rochers, entre Luc et le Cellier du Luc, de petites croix gravées, elles
servaient de repères à ces pieux voyageurs. Les routes et chemins actuels empruntent
cette voie sur de longues portions en traversant la commune du Nord au Sud.
Au XIVe siècle, la frontière étant déplacée dans la vallée du Rhône (ce qui contribua à
l’essor des foires de Lyon), la voie Regordane perdit de son attrait. Après des siècles
d’utilisation continue, cette voie finit par se dégrader (par manque d’entretien). Sous
Louis XIV, Colbert désireux de développer le commerce, fit rechercher un itinéraire
entre l’Auvergne et le Bas-Languedoc. C’est l’origine de la mission de Louis de
Froidour en 1668 : la «visitation du chemin appelé Regordane». Lors de son parcours à
cheval, ce haut dignitaire passa à Lembrandès, le Cellier du Luc, Arnier, le pont de la
Veyssère et prévoya de faire un pont sur le Liauron et de restaurer la descente raide
de la Croix de Rouge à Arnier.
Sur son parcours, ont également circulé des troupes aux temps des guerres de
religion et de la révolte des Camisards. De nos jours la voie Régordane subsiste
encore, parfois sous le goudron de la route actuelle ou à l’état sauvage sous quelques
landes ou maquis. Commémoré aux rues des villages, le chemin de Régordane
constitue aujourd’hui un lieu de mémoire bien vivant et contribue à développer le
tourisme et le patrimoineculturel des pays qu’il sillonne ; le GR 700, empruntant autant
que possible l’itinéraire historique, a été créé en 2007.
 
 

Le gîte se situe entre Portes(5kms) et Chamborigaud (5kms), Génolhac (10kms).
La voie regordane
Grp regordane

 

Contacter le propriétaire:

 

Alexandre M.

Portable: +33(0)789562318

Email: manu_608@hotmail.com


Couverture stevenson miam miam dodo prem

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 04/09/2017

  • 22 votes. Moyenne 4.36 sur 5.
×